Skip to content Skip to footer

Fluence : lire vite et bien

Voici plusieurs mois que j’ai reçu le livre de Leni Cassagnettes alias Maitresseuh sur les réseaux, Fluence : lire vite et bien publié aux éditions MDI.  Je l’ai enfin terminé et on peut dire qu’il est passionnant et dense ! Comme pour son homologue en écriture, Bien écrire et aimer écrire, voici mon retour et mes notes de lecture personnelles dessus (ces notes ne constitue pas une lecture ou un résumé de l’ouvrage).

Fluence : Lire vite et bien !

Titre : Fluence : lire vite et bien ! 

Auteur : Leni Castagnettes 

Editeur : MDI

Genre : Guide pédagogique

Niveau de classe : Cycle 2, cycle 3, toutes classes confondues

Prix d’achat : 45 euros

Acheter ici

Mon avis

Il était temps qu’un tel ouvrage voit le jour. Comme je le pense, beaucoup d’enseignants, pour moi fluence = vitesse et dès les premières pages, on est mis au parfum. La fluence est tellement plus que la vitesse. A la lecture de ce guide, je sais maintenant que jusqu’ici, j’enseignais mal la fluence. Aujourd’hui, je sais que je peux agir différemment. 

Fluence : lire vite et bien est un Guide indispensable pour la lecture à voix haute. Il est selon moi la base de tout enseignant comme son homologue en écriture Bien écrire et aimer écrire. Néanmoins, il est plutôt destiné aux enseignants du CP (et oui, la lecture à voix haute ça commence dès le CP) au cycle 4. Il est de plus, également, adapté également à l’ASH, évidemment, son auteure étant elle-même enseignante spécialisée. 

Il est écrit dans un vocabulaire clair et lisible. Il est composé de théorie (rappel lié aux études autour de la lecture à voix haute) mais également de témoignage du terrain, autant des enseignants que des élèves qui ancrent dans notre pratique du terrain, les apports théoriques. 

C’est un livre extrêmement complet : riche en apports théoriques lié aux demandes institutionnelles (beaucoup de retour aux programmes et documents d’accompagnement EDUCSCOL) qui mène à un enseignement clé en main en classe. Léni Castagnettes vous propose 2 démarches :

  • intègre au quotidien
  • complète

Pour ces 2 démarches, vous retrouverez des évaluations suivi d’entraînements détaillés et explicites en fonction des besoins des élèves qui auront été mis en lumière par l’évaluation. 

Il contient énormément d’informations à digérer et retenir. Je vous conseille donc après lecture de le garder dans la classe pour des piqures de rappels régulières ou alors se faire des mémos à portée de mains. Mais de toute façon, étant donné que les évaluations et entrainement sont dans le livre, il a sa place en classe comme méthode d’enseignement de la lecture à voix haute adapté du CP au CM2. Bref, à mettre dans toutes les commandes du CP au CM2 en cette période de préparations de rentrée 2022.

Bref, vous l’aurez compris. Il n’y a aucune fausse note dans cette ouvrage et je le recommande ! 

Mes notes de lecture

Ce sont mes notes personnelles, c’est donc ce qui a été le plus marquant pour moi. Cela ne vaut pas une synthèse ni une lecture complète de l’ouvrage qui se lit extrêmement rapidement et facilement. Il s’agit de notes, il n’y pas donc aucune explication complète. Bref, ALLEZ LE LIRE !

Pourquoi la fluence ?

Capacité a lire avec précision, rapidité, sans effort et expression (avec prosodie adapte) qui permet de centrer son attention sur la compréhension.

  • Une clé permettant d’accéder au sens
  • Articulation entre phonologie et compréhension 
  • Permet de faire le lien entre identifier les points rapidement et avec précision et comprendre le message lu.

Le cerveau quand il se focalise sur le décodage ne peut accéder à une bonne compréhension.

Compétences EDUSCOL sur fluence :

Non-fluence : lecture lente, hachée mot à mot, parfois parsemée d’erreurs de lecture, sans respect de la ponctuation, de phrase de l’intonation

 

Précision

Vitesse

Expressivité

  • Lire exactement ce qui est écrit sans erreur sinon difficile de comprendre le texte.
  • Maîtrise correspondance graphi-phonologique, identification des mots, autocorrection.
  • Mesure de précision : nombre de mot correct/mot du texte x100 = pourcentage qui donne un niveau de l’élève : indépendant, fonctionnel, frustration (Rasinski et Padak).
  • Objectif minimum : 95% si en dessous changer de texte 
  • Vitesse de lecture : reconnaissance instantanée des mots sans effort conscient ou d’attention.
  • Développer un rythme de lecture avec une vitesse adapté au texte et à ces intention.
  • Rythme dynamique pour soulager la mémoire de travail et accéder au sens  ni trop précipité ni trop expéditif pour ne pas nuir à l’expression et à la compréhension.
  • Mesure de vitesse : nombre de mots lus en 1 min (voir répères Eduscol)
  • Lecture a 40/50 cm des yeux. Vérifier vue besoin. Entraînement possible des yeux à être plus efficace.
  • Développer le lexique orthographique. 
  • Lecture marquée par des variations naturelles de l’intonation, du ton et du rythme à mesure que le texte est lu et de façon expressive pour souligner le sens.
  • Expression facilite l’accès au sens.
  • 2 parties : Phrasé et expressivité. L’élève doit gérer la diction, la voix, le souffle, le débit, le corps.
  • Respecter les groupes de sens : les rendre visible + rendre visible intonation/pause … expression nécessaire dans la lecture silencieuse pour la compréhension 

L'évaluation

Test fluence ELFE : + 30eme percentile : plus de handicap à la compréhension.

  • ATTENTION : test ne mesure pas l’expression même si c’est souvent corrélé. Les test évaluent l’automatisation des mots.
  • Tests sont un bon moyen d’analyser les difficultés.
  • Test étalonné : fiable et objectif. Il en existe plusieurs au choix : éval cp/ce1/6eme ont une eval dans les evals donc pas d’autres; EMDF test complet.
  • Affiner l’éval : catégoriser les erreurs, observer les yeux : eleve debout face à soi, geste sur une table.. suivre le regard; évaluer l’accès à la compréhension 4 niveau de compréhension (cf. Tableau.) 

 Suite à ma lecture du guide, j’ai imaginé un tableau complet d’évaluation reprenant tous les critères proposé pour une évaluation affinée (les modalités d’évaluation sont dans le guide).

Des outils pour aider les élèves

  • Lier lecture à voix haute et lecture silencieuse. LS : a privilégier pour l’accès rapide à la compréhension mais LVH a bcq d’avantages. LS avant LVH. Lecture possible par l’enseignant avant tout. Lecture à voix basse plutôt que voix silencieuse quand on est débutant.
  • Pour aider les élèves faibles lecteur : agir avec eux de la même manière qu’avec les bons lecteur 
  • Facilite la fluence : proposer des textes adaptés, donner plus souvent l’occasion à tous de lire silencieusement, Réduire ou différer les interruptions, Inciter l’autocorrection, diriger l’attention vers la compréhension 
  • Motivation à lecture : laisser choisir son livre, encourager la collaboration, faire vivre des expériences de grandes réussites 
  • Offrir +++ de temps de lecture 
  • Faire lire les élèves en difficultés mais avec préparation : laisser le temps de lire le texte une 1Ere fois, donner le texte la veille pour une préparation à la maison, faire lire une consigne ou élément déjà lus par un élève ou enseignant, lire à 2 une phrase chacun (idée de marathon de lecture 1 phrase par eleve !), enregistrer leur lecture au préalable 
  • Faire profiter les aides pour les élèves en difficultés/BEP à toute la classe : pas de dicrimination ou gêne pour les élèves BEP + faculté des élèves médians décuplés 
  • Boîte à outil de lecture : tous les outils pour aider en séance de lecture (cf. guide)
  • Aide aux élèves en difficultés : Adapter le texte : syllabe ou sons en couleur, lettres muettes grisées … proposer des compensations Cf. Boîte a outils, adapter l’ordre de passage, aider durant la lecture chronométrée : donner le mot au bout de 3 sec. 
  • Enseigner explicitement les stratégies de fluence : metacognition + enseignement explicite + enseignement multi sensorielle 
  • Utiliser le nuage de mot pour lier  fluence et production écrit + aider à la compréhension du texte + servir de support au rappel oral + s’assurer que le voc est maîtrisé + travailler la reconnaissance des mots

La lecture répétée

  • Faire relire le même texte à  l’élève plusieurs fois jusqu’à ce qu’il soit capable de le lire de manière fluide et efficace : peu d’erreurs, rythme efficace, intonation adaptée, bonne compréhension.
  • Répétée entraîne l’automatisation.
  • Pratiquer la lecture répétée d’un texte augmente l’expertise sur les autres textes.
  • Pratique à plusieurs : 1 élève lit, les autres suivent pour noter les erreurs et guider le camarades après la lecture.
  •  Fiche de préparation pour une séance de lecture répétée : cf. Guide. 
  • Soit l’utilisation avec l’enseignant soit en autonomie. Échange +++ entre pairs.
  • Tableau de graphique important et motivant.
  • Stop entraînement : plus de propres ou dépasser 150 MCLM.
  • Un texte par semaine si texte travailles tous les jours ou minimum 2 fois par semaine. On peut proposer de relire dans les devoirs : cf. Fiche de suivi de lecture à la maison vu dans le guide.
  • Travailler en groupe homogène : se référer aux évaluations.
  • Travailler les textes en chronométrant et sans chronomètre. 
  • Travail en atelier : enfant qui n’a pas besoin de travailler la fluence : lire pour faire. Enfants qui ont besoin :  travaille la fluence avec l’enseignant. Enfants en autonomie en lecture répétée.
  • Autonomie totale ok avec rôle attribuer et après séance de découverte du texte (carte rôle dispo dans le guide) mais aussi possibilité de travailler en classe entière : 4/5 élèves par semaine.  
  • Générateur de test et d’entrainement à la fluence : micetF 
  • Les textes : si les textes sont durs pour l’élève, il ne lit plus il ne progresse donc pas. Choisir des textes adaptés au niveau ou juste un petit peu au dessous du niveau.
  • Critères de choix d’un texte : longueur du texte, code, lexique, syntaxe, compréhension.
  • Il existe des appli par analyser les textes (voir guide de fluence)
  • Si texte trop dur : proposer des aides ou changer. Si texte simple : ok changer de difficultés pour le prochain.
  • Si extrait de livre alors proposer les originaux en classe.
  • Motiver les élèves : leur proposer de choisir le texte, travailler la lecture en contexte cf : guide, faire un questionnaire pour connaître l’interêt des élèves, des types de textes qui motive.
  • Varier les textes = meilleur résultat en lecture + fluence = lire et comprendre sans effort des textes du quotidien donc c’est important de sortir du texte narratif.
  • Type de texte abordé : narratif, poétique, descriptif, injonctif, argumentatif, informatif, cf. Visuel à garder en classe.
  • Possibilité de faire de la lecture répétée en poésie, sciences, méthodes de lecture … cf tableau du guide sur quand prévoir la lecture répétée.
  • Choisir des textes sans difficultés majeurs de compréhension pour  developper le codage,conserver une bonne représentation de l’acte de mire, renforcer l’estime de soi, se créer un lexique orthographique. 

A éviter

  • objectif n’est pas de lire plus + possible mais prendre le contrôle de leur lecture 
  • ne pas confondre vitesse et fluence : accès au sens restent prioritaire 
  • aux test et entraînement qui ne repose que sur le nombre de mots. On se concentrerait alors que sur le nombre au détriment des autres éléments indispensables : Capacité a lire avec précision, rapidité et expression 
  • cas rare : enfant qui lit parfaitement mais ne comprend pas. Enfant avec une lecture coûteuse et l’enfant mais qui comprend. 
  • enseigner la fluence ne suffit pas à la lecture. C’est une des composantes de la lecture. 
  •  fluence : lecture de texte plutôt que lecture de mots. Lecture de mots ok si en contexte avec un texte et ponctuel comme aide 
  • lecture répétée : éviter de laisser de côté compréhension et expression pour la vitesse. Nécessite de code les pauses, les accentuations, les rythmes, liaison, intensité de la voix …  (cf. Exercices entraînement guide).

Je termine sur une très jolie citation trouvé dans ce guide. Cette lecture aura été enrichissante et passionnante, je vous la conseille grandement.

L’important n’est pas d’être meilleur que les autres mais d’être meilleur que la personne vous étiez hier.

4 Comments

  • Posted 17 h 50 min 8 juin 2022 0Likes
    By Meghann

    Merci pour ce retour très complet ! Il me donne encore plus envie de découvrir cet ouvrage (commandé, je l’attends avec impatience !). Ta fiche d’évaluation me paraît très complète, j’attends de lire le livre pour pouvoir l’utiliser correctement. Merci pour le partage !

  • Posted 14 h 27 min 14 juillet 2022 0Likes
    By Florence

    Bonjour,
    J’avais très envie de lire ce livre, mais là c’est sûr ça va être ma lecture de l’été. J’avais une petite question: Fluence : les textes, est-ce juste complémentaire ou réellement indispensable? et l’un ne va pas sans l’autre ? Car ça commence à faire un budget et si on peut déjà mettre en place une bonne fluence dans sa classe sans forcement investir dans les deux ouvrages, ça serait top !
    Merci d’avance pour la réponse et merci pour cet article 🙂

    • Posted 18 h 10 min 18 juillet 2022 0Likes
      By lmeb

      Ce n’est pas un indispensable !

  • Posted 18 h 59 min 10 août 2022 0Likes
    By Lyseenea

    Wahou trop chouette la grille d’évaluation ! Merci!

Répondre à Meghann Annuler la réponse

%d blogueurs aiment cette page :