Skip to content Skip to footer

La rentrée en TPS

Comme pour tout le monde, la rentrée est source d’appréhension et de stress. Qu’on ait fait, une, deux, sept, ou même huit rentrées, il y a toujours cette petite boule au ventre qui nous dit « Et si ça se passe mal ? » Alors, imaginez deux petites minutes, une rentrée en toute petite section… Avec des petits bouts de 2 ans qui découvrent pour beaucoup, la séparation avec les parents… Outch ! Allez, je raconte un peu ma vie avant d’aller dans les détails de mon article 

Un petit souvenir !

Rentrée 2018, je suis projetée dans une classe de deux ans. Je n’y connais rien, absolument rien ! Je me dis « ok, j’ai déjà fait 3 rentrées en PS, ça va le faire. Quelques pleurs et ça ira ». Figurez-vous qu’à midi, une fois tous les petits chats partis, je me suis effondrée. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps et je me suis dit que je n’y arriverai jamais.

J’avais d’ailleurs écrit un post sur Instagram à chaud. Dans lequel je racontais ma journée catastrophique… Et puis je me suis relevée, et au lieu de pointer tout ce qui n’allait pas, j’ai pointé tout le positif. Vous n’imaginez pas le bonheur que c’est de le faire dans ce sens-là !

C’est bon, ok, je passe au plus sérieux et à ce qui vous intéresse vraiment.

Une rentrée en TPS, c’est des parents qui ont peur de laisser leur enfant à un/une inconnu(e). C’est ceux aussi qui ont complétement confiance et qui le laisse sans trop d’inquiétude en souhaitant une bonne journée. C’est aussi ceux qui persistent car leur enfant ne pleure pas… et qui restent jusqu’à voir des larmes couler (oui, je vous assure… et après il faut 3 mois pour récupérer un enfant souriant à l’accueil).

Les rentrées sont différentes un peu partout. La première année (carnage), tous les enfants sont arrivés le même jour, même heure avec des parents qui ne sont pas rentrés dans la classe avec eux. La seconde année j’ai réfléchi avec mon directeur à une rentrée échelonnée afin de ne SURTOUT pas reproduire la même erreur. Nous avons donc procédé à deux groupes par matinée. Avec un accueil des parents pour ceux qui le souhaitaient. Et le lundi suivant, j’avais accueilli tous les élèves en même temps. Forcément, ça passe mieux… Les petits chats sont beaucoup plus sereins ! Cette année, on repart sur le même modèle.

Mais, qu’est-ce que tu fais la première matinée ?

Alors, j’essaie de découvrir chaque loulou, de me présenter auprès d’eux et leurs parents. Ce qui est primordial si je veux que les parents me fassent confiance. J’essaie de les rassurer au mieux. Ensuite, vient la course des photos pour les étiquettes présence. Si je vois que les petits chats sont en confiance, je les prends. Si je vois au contraire que c’est un peu dur pour eux, j’attends un peu pour ne pas les brusquer.

Ensuite je les laisse découvrir la classe sans rien leur imposer dans un premier temps et je me mets dans le coin bibliothèque pour lire quelques histoires. Souvent, je commence avec un élève, puis un deuxième arrive, etc.. Ils se retrouvent sous le tipi, dans un cocoon et cela en apaise certains.

Pour ce premier jour, j’accroche des ballons de baudruche de toutes les couleurs dans la classe, afin de la rendre plus accueillante. Dans la matinée, je les décroche un par un pour leur offrir… Mais tout en travaillant ! Avec des gommettes, ils décorent leur ballon. Cela me permet de voir comment ils s’en sortent en motricité fine. C’est une activité que je réalise à chaque rentrée car elle fonctionne vraiment bien (encore un énorme merci à ma binôme Géraldine pour cette astuce apprise lorsque j’étais PES). Les élèves sont heureux de repartir avec à la maison.

Quelques petits conseils….

Là, je me concentre sur celles et ceux qui font leur première rentrée en TPS. Sachez que ça va bien se passer : lâchez-prise et observez-les. Faites de votre mieux pour rassurer vos loulous et leurs parents. Oui, ça risque d’être difficile pour certains, oui certains vont vous retourner la classe, mais OUI vous allez gérer et leur apprendre à aimer venir à l’école, à respecter le matériel de la classe et les règles basiques, OUI les parents vous les laisseront plus sereins au fil du temps, et OUI vous allez leur apprendre beaucoup de choses et vous serez fiers de leur évolution.

Et en cas de doutes, n’hésitez pas à noter le positif de vos journées. Notez toutes ces petites choses qui font que vous avez eu plein de petites fiertés dans votre journée. On se focalise souvent sur le négatif, mais pour une fois, faites l’inverse.

Nina.

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :